Album de calligraphie Muraqqa, signé Hafiz Osman

Album, en concertina, composé de dix qit’a, montées sur pages d’album à marges en papier ebru à motifs différents, la quatrième à marges orange. Les pages sont numérotées de 1 à 10. les qit’a, rectangulaires, se présentent ainsi : un titre en thuluth, et 4 lignes de textes en naskh. Les titres pour la plupart donnent des adages :
C’est Lui qui rassemble dans la différence (feuillet 2), les meilleures dépensent sont celles faites pour Allah (feuillet 3), ... La beauté intérieure vaut plus que celle apparente (feuillet 7)..., La Parole des rois est reine des Paroles ,feuillet 10, le feuillet 1 titrant la Bismillah.

Les textes donnent des hadiths, où les hémistiches et les versets sont séparés par des rosettes dorées, duraklar.

La dernière phrase du texte de la dernière qît’a, lit : " Écrit par le plus faible des calligraphes, Osman, célèbre pour être celui qui retient [Hafiz] le Coran, que Dieu lui pardonne ses méfaits.

Inscription à l’encre noire et bleue en français : "Ce livre provient de la Bibliothèque du Sultan Abdul-Hamid/ acheté et revendue par Mr Nahuran [?]antiquaire au Caire./acquis par Monsieur Camille schlumberger/ hérité par son petit-fils Eric Schlumberger et donné/ en 1971 à Monsieur J.Paul Bertrand".

Reliure cartonnée en papier marbré à médaillon central polylobé.
Turquie, art ottoman, deuxième moitié du XVIIe siècle.
Dim. reliure : 24,5 x 17 cm.

Provenance :
Bibliothèque du sultan Abdulhamid II
Camille Schlumberger (1831-1897), maire de Colmar de 1880 à 1896 .

Vente Pierre Bergé 28-29 mai 2008 Lot n° 31
Adjugé : 38.000 €

Hafiz Osman (1642-1698), fut l’ un des plus célèbres calligraphes ottomans au XVIIe siècle. Elève de Seyh Hamdullah , il créa son propre style de graphie nesih en taille réduite. Il fut aussi professeur de calligraphie du sultan Mustafa Ii ( 1695-1703) et de son frère futur sultan Ahmed III (1703-1730). Tout le long de sa vie il réalisa un nombre considérable de Muraqqa, les plus beaux se situent entre 1678-1689. Voir principalement : M.U. Derman, Calligraphies ottomanes, collection du musée Sakip Sabanci, université Sabanci, Istanbul, Musée du Louvre, trad. F. Hitzel et O. Gobelin, mars-mai,2000, pps.72-74.
Pour un autre muraqqa de Hafiz Osman, voir le catalogue Sotheby, 29 avril 1998, n°52.

Partager